All news

Reynolds et Gainsborough : le face à face

Exposition L'âge d'or de la peinture anglaise jusqu'au 16 février 2020

Reynolds et Gainsborough : le face à face

Reynolds et Gainsborough : le face à face

Published at 26 September 2019
À partir des années 1760, Joshua Reynolds et Thomas Gainsborough s’imposent en Angleterre dans le domaine du portrait. Tous deux obtiennent des commandes royales et sont des « peintres du roi ». La critique de l’époque les opposait régulièrement et ils en ont certainement joué en produisant des œuvres dans l’intention délibérée était d’inviter à la comparaison. Leur rivalité était même devenue un spectacle !

Bien qu’animés d’une même ambition, Reynolds et Gainsborough poursuivent une trajectoire et des objectifs artistiques très différents l’un de l’autre. Reynolds établit très tôt sa renommée à Londres auprès d’une élite alors que Gainsborough commence sa carrière auprès d’une clientèle plus modeste dans les comtés du Suffolk et de l’Essex.

 

 

Dans les portraits, Reynolds flatte par un jeu de références savantes, Gainsborough insuffle la vie avec brio. En 1768, les deux peintres comptent parmi les membres fondateurs de la Royal Academy. Mais leurs rapports avec l’institution les opposent.

 

Reynolds, reconnu comme un chef de file, en devient le premier président et y exprime ses théories dans des discours très construits. Gainsborough quant à lui se tient à distance, affiche un certain dédain pour les prétentions intellectuelles et ne fait part de ses points de vue sur l’art que de manière informelle dans sa correspondance avec quelques intimes. Tous deux vouent cependant une même admiration à Anton Van Dyck qui fit carrière en Angleterre au XVIIe siècle.

Ils partagent aussi un goût pour l’expérimentation technique et travaillent la couche picturale en jouant sur des effets de texture expressifs, grumeleux chez Reynolds, fluides chez Gainsborough.

 

 

 

 

Légendes : à gauche, Joshua Reynolds, Lady Bampflylde, à droite: Thomas Gainsborough, Lady Tate-Dudley, Londres, Tate © Tate, London 2019

 

Exposition L'âge d'or de la peinture anglaise. De Reynolds à Turner. Jusqu'au 16 février 2020

Réservez votre billet