La Vierge à l’Enfant entre Saint Jean-Baptiste et Sainte Marie-Madeleine

La Vierge à l’Enfant entre Saint Jean-Baptiste et Sainte Marie-Madeleine

La Vierge à l’Enfant entre Saint Jean-Baptiste et Sainte Marie-Madeleine

Origine et date: 
La Vierge à l’Enfant entre Saint Jean-Baptiste et Sainte Marie-Madeleine, Paris, musée du Louvre © RMN (Musée du Louvre) / Thierry Le Mage
Artiste(s): 
1459
1517

Ce retable du Louvre a été peint pour la ville de Parme. Dans cette conversation sacrée, toute architecture a désormais disparu pour faire une plus large place à la nature inondée de lumière. Cima réalise ici une de ses œuvres les plus poignantes dans la lignée de la Lamentation peinte pour Alberto Pio da Carpi.

Une nouvelle fois, la Mère et l’Enfant sont au cœur de la composition. Celle-ci avec un regard remplit de douceur et de tendresse veille sur son fils qui lui a attrapé la main. Les deux saints s’en approchent et s’inclinent dans un mouvement de révérence. Cima insiste ainsi sur l’union sacrée entre les personnages qu’il anime d’une profonde humanité. Le groupe très soudé des personnages n’est séparé du paysage que par une balustrade et le haut dais qui s’élève au-dessus de la Vierge.


 

Détail 1 :

Le peintre a accordé une importance particulière au paysage : dans chacune de ses compositions se ressent son amour des vastes étendues encadrées de montagnes et de collines évoquant sa ville natale Conegliano, située en Vénitie au pied du massif montagneux des Dolomites.

Détail 2 :

Placé sous un baldaquin, la Vierge se trouve au cœur de la composition. Avec un regard remplit de douceur et de tendresse, elle veille sur son fils qui lui a attrapé la main.

Détail 3 :

Situé à gauche de Marie, Marie-Madeleine assiste à la scène. La tête penchée, elle regarde avec attention et affection le nouveau-né dans les bras de sa mère.

 

< Revenir au parcours numérique