Le Pont à Villeneuve-la-Garenne

Le Pont à Villeneuve-la-Garenne

Le Pont à Villeneuve-la-Garenne

Origine et date: 
Le Pont à Villeneuve-la-Garenne par Alfred Sisley, 1872, Huile sur toile.
H. 49,5 ; l. 65,4 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art, don de M. et Mme Henry Ittleson, Jr., 1964.
Artiste(s): 
1839
1899

Au printemps et à l’été 1872, Sisley pose son chevalet à Villeneuve-la-Garenne, petite ville des bords de la Seine, en face de l’île Saint-Denis. Ainsi que le suggère la lumière éclatante qui baigne la scène, cette toile est l’une des trois qu’exécute le peintre au cours de l’été.

Elle représente le pont suspendu en acier, qui coupe en diagonale le plan du tableau à gauche, dans une composition dynamique que l’artiste reprendra notamment lorsqu’il peindra pour le pont sur la Tamise à Hampton Court, lors de son séjour en Angleterre en 1875. Durand-Ruel achète ce tableau dès le 24 août 1872 pour la somme de 200 francs ; c’est l’une des trois toiles que lui vend l’artiste ce jour-là. L’année suivante, le 15 avril 1873, le marchand vend Le Pont pour 360 francs à Jean-Baptiste Faure, grand collectionneur des impressionnistes et amateur de Sisley.

Le fait que Durand-Ruel en ait fait exécuter une gravure pour l’album d’estampes (non publié) réunissant les plus beaux tableaux de son stock démontre la haute estime dans laquelle il tenait cette œuvre.

 

< Revenir au parcours numérique